REUNION DE NIVEAU DECISIONNEL (RND) POUR LA MISE EN OEUVRE DE L'ACCORD POUR LA PAIX ET LA RECONCILIATION AU MALI

 

Du 1er au 05 août 2022, s’est tenue à Bamako une réunion dite Réunion de Niveau Décisionnel (RND), rentrant dans le cadre de la mise en oeuvre de l’Accord d’Alger. Les conclusions de cette réunion diversement appréciées, parce que discriminatoires entre les fils du Mali, dont certains ont le droit d’accéder aux différentes fonctions de l’Etat exempts de contrôle auquel les autres sont soumis, restent un espoir de taire à jamais les armes..

Voici l’intégralité du communiqué final de cette réunion:

                                « REUNION DE NIVEAU DECISIONNEL (RND)

Parties maliennes à l’Accord pour la Paix et la Réconciliation  au Mali, issu du processus d’Alger, sur certains aspects de la mise en oeuvre de l’Accord

(Bamako, Hôtel Radisson Collection, du 1er au 05 Août 2022) 

                                             COMMUNIQUE FINAL                                                  

Les parties maliennes réunies du1er au 05 août 2022 à l’Hôtel Radisson Collection de Bamako à la faveur de la Réunion de Niveau Décisionnel (RND) des parties à l’Accord pour la paix et la réconciliation, issu du processus d’Alger, sur certains aspects de la mise en oeuvre de l’Accord, ont statué ce qui suit:

1. La répartition du quota global pour l’intégration des ex-combattants dans les corps constitués de l’Etat y compris les Forces armées de sécurité;

2. La gestion du cas des hauts cadres civils et militaires des Mouvements signataires ;

3. Les reformes politiques et institutionnelles non liées à la réforme constitutionnelle.

Placée sous la présidence du Premier Ministre, Chef du Gouvernement, la RND a vu des discussions bilatérales conduites par le Ministre de la Récànjciliation  de la Paix et de la Cohésion nationale, chargé de l’Accord pour la Paix et al Réconciliation nationale.

Ces rencontres bilatérales ont été sanctionnées par des relevés de conclusions entre la Partie Gouvernementale et chacun des mouvements. Ces relevés de conclusions partielles constituent des engagements fermes entre les parties.

Les mouvements ont saisi cette occasion pour formuler des demandes, propositions et doléances dont le Gouvernement a pris bonne note, qui a indiqué que ces questions seront traitées par la commission technique.

La présente Réunion de Niveau Décisionnel a permis de prendre les décisions ci-après:

1. L’intégration de 26.000 ex- combattants en deux phases de 13.000 dont la première tranche est repartie selon le quota ayant fait l’objet d’un consensus entre les parties et la seconde tranche sur une période de deux ans, notamment 2023-2024;

2. La création et l’opérationnalisation d’une commission ad’hoc en charge de conduire les travaux et de formuler des propositions pour la gestion au cas par cas des hauts cadres civils et militaires des Mouvements signataires. Cette commission qui sera mise en place de façon collégiale dans le meilleur délai proposera des modalités de prise en charge des hauts cadres miliaires des mouvements signataires à intégrer dans la chaine de commandement.

3. Le Gouvernement prendra toutes les dispositions nécessaires pour diligenter les reformes politiques et institutionnelles non liées à la réforme constitutionnelle. Aussi, en ce qui concerne les réformes prévues par l’accord qui sont liées à la révision constituionnelle, le soin est laissé au Gouvernement de veiller à les soumettre pour être prises en charge dans la rédaction de la nouvelle constitution en étroite collaboration avec les mouvements signataires.

A l’issue des travaux, les parties se félicitent de la tenue de la présente Réunion de Niveau Décisionnel qui marque l’amorce d’une nouvelle dynamique positive dans le processus de la mise en oeuvre de l’Accord pour la Paix et la Réconciliation au Mali.

Elles se réjouissent de la qualité, la convivialité, la franchise et de la fécondité des échanges au cours de cette Réunion de Niveau Décisionnel.

Saisissent cette occasion pour saluer la Médiation internationale et l’ensemble des Partenaires nationaux et internationaux à cause de leur soutien et leur accompagnement sans cesse renouvelés et tout en les encourageant à demeurer dans cette dynamique.

Le Gouvernement et les Mouvements réaffirment leur pleine détermination et leur ferme engagement à poursuivre dans le même esprit les échanges et l’ensemble des actions nécessaires pour la stabilisation du Mali, la restauration et la consolidation d’une paix durable au bénéfice de notre peuple et de notre nation.

                                                                                                           Bamako, le 05 Août 2022″


                                                            DEROULEMENT

  

Structures

Proposition Commission Technique

Effectif

A

B2

B1

C

 

 

Forces Armées

6000

330

                        1730

3940

 

Police nationale

1000

10

20

970

 

 

Protection civile

400

10

 

40

350

Douanes

336

16

75

100

145

 

Eaux et Forêts

250

20

80

 

150

 

Education (FPC)

822

122

700

 

 

 

Santé (FPC)

440

40

100

300

 

 

Autres corps fonction publique d’Etat

752

38

188

226

300

 

Total

10.000

 

 

 

 

 

 

Cet effort sans pareil dans la mise en oeuvre de l’Accord d’Alger est à l’actif des Autorités de la Transition et du peuple souverain du Mali, dans le respect des engagements. L’espoir est permis de croire que les Mouvements armés apprécieront à sa juste valeur la volonté de la majorité des Maliens, du sud au nord, d’aller vers la paix.

Laisser un commentaire