UN EXPATRIE MALIEN PROTESTE ET ACCUSE L'ENERGIE DU MALI (EDM-SA)

 

Bandiougou Yattabaré, c’est le nom de l’expatrié en question, réside depuis quelques années à Paris-France. Mais, il n’a jamais oublié ses origines maliennes. Et aussi, tout ce qu’il gagne à la sueur de son front, petit soit-t-il, il investit dans son pays, le Mali. Il a construit un immeuble à l’ACI 2000, et a acheté et mis en valeur un champ de cinq (5) hectares à l’approche de Siby. Chaque année, quand il prend ses congés, il revient à l’effet d’améliorer l’existant de ses investissements et de trouver des opportunités de nouveaux investissements. Donc, c’est quelqu’un qui mérite des encouragements, lorsque l’on connaît les conditions dans lesquelles il travaille pour gagner son argent, en France.

Mais, certains Maliens n’en ont cure. Il n’est pas seul dans ce cas. Beaucoup de nos émigrés ont été victime de tromperie de nos compatriotes.
C’est ainsi que des agents indélicats de l’EDM se sont organisés sur son dos pour lui soutirer le maximum d’argent. Leur système d’organisation est simple. Sur presque toutes les factures qu’il solde, les mêmes montants reviennent sur des nouvelles, comme s’il devait toujours des arriérés. Exemple, le reçu d’encaissement dont les références sont:
SITE: AGENCE DU FLEUVE                          Caissier             CISSE BINTOU DOUMBIA(03425)
CENTRE:          FLEUVE                                   REçU n°           000069129
CAISSE : 006
REFERENCE CLIENT : 012  30000030177  01,
PERCU : 31.515, qui date du 06/08/2022 10.26.26, prouve que malgré la solde totale du recu n° 000181831 du 04/07/2022  11.23.20 dont le montant se chiffre à 15.000, des arriérés fictifs lui sont imputés. Avisé, il le confirme et se dit prêt à répondre n’importe où pour apporter des preuves.
Cest de dire qu’à ce niveau un contrôle méticuleux doit être mené pour mettre un terme à ces agissement qui n’honorent pas les autorités de l’énergie, au moment où tous les Maliens saluent les efforts inlassables du Ministre de Tutelle, Seydou Lamine Traoré, à l’effet d’assainir le secteur et de lui donner un souffle nouveau par une programmation des besoins et, en l’occurrence, par l’acquisition de machines pouvant le rendre autonome et satisfaisant pour tous.
Cette dynamique illustrative d’une volonté plus poussée des Autorités de la Transition de rendre accessible l’énergie à tous ne doit pas se voir cassée par quelques individus sourds à la réfondation et aux avancées de notre cher Pays. 

Laisser un commentaire